L'art du cinéma consiste à  s'approcher de la vérité des hommes, et non pas à  raconter des histoires de plus en plus surprenantes.

Jean Renoir

L'Education (coffret)

Aux Editions Doriane Films

Un film de Jean-Michel Carré

L’Enfant prisonnier (22mn)
analyse, sous forme de fiction, les contraintes vécues par un enfant de neuf ans dans sa vie quotidienne : famille, médias, environnement, école où il apprend à intégrer la norme et le système hiérarchique. Paradoxalement, les seuls enseignants qui ont accepté d’accueillir le tournage furent ceux d’une école publique de Paris, Vitruve, qui tentaient d’inventer de nouveaux rapports de vie et d’apprentissage.

Alertez les bébés ! (1h27)
réalisé en collaboration avec l’équipe de Vitruve décrypte le mécanisme de l’échec scolaire et expose les interventions conjuguées des parents, des enseignants et des spécialistes en tout genre qui font de l’enfant un enfant cerné et le privent de sa liberté de s’exprimer. Toujours interdit de télévision, ce film, vu par plus d’un million de spectateurs, reste comme le film de référence sur l’éducation.

Votre enfant m’intéresse (1h30)
analyse les idéologies, les étapes et les choix politiques qui ont abouti à la conception contemporaine et dominante de l’éducation. Des scènes réelles, filmées à l’école Vitruve, mettant en scène des façons d’apprendre différentes autour de projets en contrepoint de scènes de fiction historique illustrant la place de l’enfant depuis l’ancien régime (milieu du 18ème siècle) à nos jours, interrogent les valeurs qu’on nous présente comme intemporelles alors qu’elles ne sont qu’idées reçues.

Le Ghetto expérimental (1h40)
co-réalisé par Adam Schmedes, documentaire irremplaçable sur la signification politique de Vincennes qui deviendra Paris 8 et de l’université en général. C’est l’unique long métrage sur ce qui sera la seule réponse concrète du pouvoir gaulliste aux révoltes étudiantes de 68.

On n’est pas des minus (44 mn)
suite et fin de la trilogie précédente, apporte un complément d’information sur ces façons d’apprendre dans une école déscolarisée où l’on pousse les contradictions de la société, du travail manuel et intellectuel, du savoir et de l’action.

Une question de classe(s) (1h15)
réalisé 15 ans plus tard, ce film suit les enfants d’un CP « ordinaire » durant une année scolaire dans leur famille et à l’école.

Bonus

Liberté-Jean (26mn)
film de promotion de l’IDHEC, contient en germe sous forme de fiction les questions que Jean-Michel Carré abordera dans ses futurs documentaires.

 

Disponible sur le site de Doriane Films.

 

Vous pouvez commander ce coffret chez Dorianes Films : Dorianes Films

Retour